Lettre de JL Seligmann à Monsieur le Maire
sur l'aménagement du centre-ville

15 septembre 2021

Cette lettre a été envoyée par Jean-Lucien Seligmann à Monsieur le Maire de Sèvres par courrier électronique. Ingénieur expérimenté, il livre ici son analyse technique du projet. Nous reprenons son contenu  mis en page pour les besoins du site. N'hésitez pas à nous faire part de vos idées. Nous souhaitons qu'il y ait un réel débat et la plus grande transparence autour de ce projet dont l'ampleur et les conséquences sont considérables pour les Sévriens.
 

Bonjour Mr le Maire,

Le nouveau projet est très différent de l'ancien et le questionnaire de concertation proposé ne traite que de sujets généraux ou secondaires et pas du contenu précis du projet ni de ses choix.  

Dépenser 32M€ (soit en réalité plutôt 60M€ car tous les projets d'ampleur de Sèvres des 20 dernières années ont presque tous doublé leur budget) est disproportionné pour un résultat attendu très limité.

 

Voyons point pas point :
 

  • "Le projet d’extension du parking souterrain est maintenu sous une configuration nouvelle qui tient compte des importantes difficultés structurelles du projet initial et du besoin d’améliorer le confort de circulation des véhicules. Le parking bénéficiera ainsi d’une rampe d’accès située à l’extrémité ouest du centre administratif (anciens locaux de La Poste)."

    Ceci est un point positif qui n'existait pas dans le projet initial: quelles sont les estimations de coût pour ces 32 places de parking? 10M€?  Mais si on se projette à 10 ou 20 ans, ce qui est l'horizon du projet, il est prévisible que l'essentiel des transports urbains à Sèvres comme ailleurs seront effectués très majoritairement par des circulations douces en vélo et VAE et surtout en transports en commun électriques autonomes, rapide et surtout très fréquents (navettes comme à Ville d'Avray par exemple) ce qui encouragera leur usage généralisé. Rien n'est prévu dans le projet actuel pour faciliter ces futurs transports en commun locaux, leur stationnement, leur circulation, ni pour les pistes cyclables et stationnement VAE et vélos cargo en nombre.
     

  • "La nouvelle extension du parking souterrain permettra de niveler les espaces publics de surface aux abords du nouveau marché, depuis l’avenue de l’Europe jusqu’à la rue de Ville d’Avray et d’inscrire le nouveau centre-ville dans une topographie répartie sur deux espaces : l’un situé en place haute (Place du 11-Novembre) et l’autre situé sur la nouvelle place centrale."

    Ce nivellement ne figure pas sur les esquisses où on voit des escaliers. Où est la vérité? Est-ce horizontal ou en pente? Il y a 1 m de dénivelé entre le Rdc du centre administratif et la place du 11 Novembre. Dans cette partie du projet, que devient le jardin d'enfant au même endroit très utilisé par les familles des immeubles voisins ?
    Une maquette numérique 3d aurait permis d'y voir plus clair sur les détails du projet proposé (cf les vues 3D à la ville d'Issy les Moulineaux)
     

  • "Seul le projet de construction d’un nouveau commissariat (à la place des anciens locaux de la Poste) a dû être abandonné. En effet, après deux ans d’échanges, l’intervention de la Ville s’est avérée impossible, le montage entre État et la collectivité étant jugé par la cour de justice européenne comme contraire aux règles de la commande publique." 

    Je ne comprends pas l'explication donnée.  Je ne comprends pas ce qui empêche de changer de procédure pour se conformer aux règles de la commande publique pour faire aboutir ce projet ? C'est incompréhensible pour le citoyen.

 

  • Les objectifs et principales caractéristiques du projet de Cœur de Ville.
    L
    es grands objectifs et les enjeux du projet d’aménagement du Cœur de Ville de Sèvres ont été définis: La réalisation d’un vaste espace public fédérateur en centre-ville. Il s’agit avant tout de transformer les espaces publics morcelés, peu lisibles et peu accessibles, en un espace continu, à l’échelle de l’îlot, organisé en un plateau à deux niveaux.

    Tel qu'énoncé cet objectif semble attractif mais en pratique le nouveau plan masse ne le permettra pas vraiment. Ce nouvel espace ne sera pas plus lisible car il est enclavé de toutes parts et la future place sera cachée par les immenses immeubles présents tout autour.

    En particulier, sur la place du 11 Nov qui est obstruée par un immeuble de 4 logements qu'il avait été judicieusement prévu d'exproprier dans les projets initiaux ce qui aurait vraiment pu permettre de meilleures circulations et lisibilité.














    Sans cette expropriation, l'accès restera un labyrinthe. Et aussi cet espace sera peu accessible (aux piétons et aux cyclistes) en raison de l'existence de 3 niveaux  (au lieu de 2 actuellement) : 

                  1 - parvis de l'église niveau 0

                  2 - place du 11 Nov niveau +1m

                  3 - niveau "futur marché" (rdc centre administratif)  niveau +2m
 

  • "La réalisation d’une nouvelle halle de marché au rez-de-chaussée de l’actuel centre administratif qui remplacera l’actuel marché. Ce dernier sera démoli pour faire place à un commerce animant la nouvelle place publique."

    Cet espace au nord du centre administratif et des autres immeubles qui l'entourent restera irrémédiablement peu attractive quoi que l'on fasse, en raison du manque irrémédiable d'ensoleillement lié à cet enclavement.

    Cette partie de l'opération est donc à mon avis beaucoup trop coûteuse ( 25M€?) pour un résultat très limité : ajouter un commerce (quel commerce) et une brasserie ?????
    Allonger la place du parvis de l'église vers l'ouest alors qu'elle est très étroite et bordée d'immeubles très hauts n'a aucun intérêt. D'autres solutions moins coûteuses et presque équivalentes ne semblent pas avoir été étudiées. Par exemple :
     

    • Remplacer la Banque Crédit du Nord par une brasserie avec une grande terrasse ensoleillé donnant    sur la place du 11 Nov. Proposer à la banque un autre emplacement par exemple au centre administratif.

    • Idem avec l'ancien magasin bio au dessus du marché

      Les commerçants du marché me disent ne pas avoir été consultés pour le déplacement de leur marché. Ils sont dubitatifs sur l'intérêt de ce déplacement, ils ne pensent pas que cela  va augmenter la fréquentation : leur avis et suggestions devraient être pris en compte au plus tôt avant de dépenser plus d'argent pour ce projet très discutable. Au plan pratique, comment les camionnettes accèderont t-elles pour charger et décharger facilement des charges lourdes sur un plancher du futur marché 1 m plus haut que la chaussée de la place du 11 Nov et de l'avenue de l'Europe ?

      Selon leur avis ils préfèreraient une rénovation bien faite du marché actuel comme cela a été fait avec succès par exemple à Vanves voir ci dessous :

Plan immeuble 4 logements.png
Marché Vanves 01.png
Marché Vanves 02.png
  • "L’extension et la rénovation du parking Saint Romain, tout en déplaçant sa rampe d’accès afin de libérer de l’espace pour réaliser une nouvelle place publique.  En sous-sol, ce parking sera rénové et étendu afin de faciliter le stationnement pour s’adapter à l’attractivité nouvelle du centre-ville.

    Oui cela semble une bonne idée si le budget est raisonnable.

     

En conclusion :
 

Alors que les études d'avant-projet réalisées au cours des mandats précédents se sont avérées irréalisables, il me semble que le nouveau projet qui est plus lourd, complexe et coûteux que le précédent aboutira à un démarrage effectif des travaux au mieux seulement au cours de la prochaine mandature après 2026 !

Il serait donc plus raisonnable et consensuel de limiter le projet à une  rénovation de qualité du marché actuel à une amélioration substantielle des abords accès et des jardins d'enfants existants

 L'ajout de 32 places de parking public souterrain serait un plus, à condition que son coût soit raisonnable. 

Ne pas oublier les circulations douces, stationnements vélo et VAE et les cheminements et stationnements favorisés des minibus et navettes pour mieux desservir les coteaux surtout les jours de marché.

Dans un premier temps, réaliser  une piétonisation de la partie ouest de la Grande rue, entre Crédit Lyonnais et MacDo avec une circulation limitée réservée à la desserte locale des riverains serait un grand progrès pour l'agrément du centre.
 

L'absence totale actuelle de sanisettes dans le centre ville est incompréhensible (celle du marché est vétuste et accessible que les jours de marché)

 

En souhaitant que le projet soit réorienté pour permettre de libérer des financements pour des projets utiles aux populations les moins favorisées de Sèvres qui ont des besoins importants.

 

Meilleures salutations

 

Jean-Lucien Seligmann

NDLR : Jean-Lucien Seligmann a 74 ans. Il est né à Sèvres et y a toujours vécu. Ingénieur Agronome de formation, spécialisé avant l’heure en écologie appliquée, il a participé très tôt à des activités d’aménagement du territoire et d’études d’impact. Il a fait carrière dans une grande entreprise de l’aéronautique, puis dans une société de distribution d’eau. Il connait bien les collectivités locales et les marchés publics. Devenu Business Angel, il met son expérience et son savoir-faire au service de start-ups.

Il s'est engagé sur la liste Pour Sèvres aux municipales de mars 2020. Il est un des cinq administrateurs de l'association "Pour Sèvres".