TRANSPORT

Pour Sèvres

Le 1er juin 2021 les véhicules CRIT’Air 4 ne pourront plus circuler entre 8h et 20h en semaine dans Sèvres et dans les 79 communes de la Zone à Faible Emission (ZFE) du Grand Paris. Le 1er juillet 2022 ce seront les CRIT’Air 3 et le 1er janvier 2024 les CRIT’Air 2. C’est demain.

Le remplacement d’une voiture individuelle polluante par un véhicule propre (mais polluant par sa fabrication) ne sera pas la solution pour tous. Il faut repenser nos modes de déplacements favorisant transports en commun, autopartage, covoiturage, et mobilité douces.

Transports & mobilité

Les déplacements prennent beaucoup de place dans notre quotidien de Grands Parisiens – en temps et en énergie, que l’on soit en activité (étudiants, salariés, indépendants, au foyer …) ou à la retraite.

Nous avons des objectifs très clairs en matière de transport pour améliorer la vie des Sévriens et rendre Sèvres plus attractive et plus pratique également pour les visiteurs : accroitre les transports en communs propres, favoriser le co-voiturage, aider au développement des mobilités douces, fluidifier le trafic.
 

Un réseau de navettes électriques

Soyons dès maintenant une ville du futur.  Mettons en place un réseau de navettes électriques qui relieront entre eux les points névralgiques de Sèvres : les deux gares, l’entrée de Sèvres (pour desservir la gare du T2 et le musée), le centre-ville et les coteaux. Ces navettes doivent avoir une fréquence suffisante et un coût suffisamment réduit (nous envisageons leur gratuité pour les Sévriens) pour que les Sévriens n’hésitent pas à les utiliser plutôt que de prendre leur voiture pour se rendre par exemple dans le centre-ville où le stationnement est un problème quasi insoluble. Elle faciliteront aussi pour tous les Sévriens l’accès à nos différentes gares. Enfin, elles participeront à notre objectif de mettre tous les Sévriens sur un pied d’égalité en désenclavant les coteaux.

Mobilités douces

Dans notre programme pour les municipales en mars 2020, nous proposions de mettre en place très rapidement les pistes cyclables qui manquaient cruellement à Sèvres et rendaient l’utilisation du vélo particulièrement dangereuse sur certains axes. Nous proposions aussi d'augmenter les vélos en libre-service et de créer des abris sécurisés aux abords des gares et dans le centre-ville.

La pandémie a incité la région à prendre les devants. Mais le résultat n'est pas satisfaisant. Les pistes cyclables, conçues à la hâte, ont un impact extrêmement négatif sur les temps de trajet de nos transports en commun qui se partagent maintenant une voie unique avec les véhicules individuels.
 

Nous ne savons pas non plus combien de temps durera cet aménagement temporaire. Qu'en est-il aussi du projet très controversé de requalification de la RD910 conçu par le département. Initié en 2013, le résultat qui  nous a été présenté en 2019 ne nous semble pas adapté aux besoins actuels et doit être revu de toute urgence pour donner la priorité absolue aux transports en communs.

Désengorger le centre-ville

La fameuse « Voie Royale » (en réalité un entonnoir infernal) doit être désengorgée et Sèvres mieux reliée au Grand Paris, par des actions à court, moyen et long terme. Le projet de de réaménagement de la RD 910 proposé par le département ne nous satisfait pas. Nous demandons sa révision.

Il faut instruire dès maintenant les grands dossiers de développement de nouveaux transports (tram, prolongement de la ligne 9 etc...).

Dans le même temps, l’accroissement souhaitable de notre police municipale doit permettre de lutter contre les incivilités qui pénalisent notre circulation : stationnements en « double file » ou voitures “ventouses”.

 

Favoriser le covoiturage

L’auto-partage et le covoiturage à Sèvres n’ont guère eu de succès jusqu’ici. Dans notre programme des municipales en mars 2020, nous proposions la création d'une application sur smartphones « Sèvres avec vous » qui mette en relation les Sévriens sur de nombreux plans.
Comme notre association l'a fait en avril 2020 pour les files d'attente, avec une application qui permet aux Sévriens de connaitre et faire connaitre les files d'attente dans les commerces et laboratoires (tests PCR), la municipalité pourrait mettre en place une application qui permette le partage de trajet entre Sévriens. En mars 2020, nous proposions aussi d'assortir le lancement de cette application d'incitations au covoiturage, comme par exemple des crédits de stationnement gratuit, faciles à mettre en œuvre à partir d'un telle application.
 

Tirer profit du téléphérique

 

Il semble que le projet du téléphérique entre le Pont de Sèvres et Vélizy soit acté par la région et le département en dépit de l'opposition du maire de Sèvres. Après la ligne 15 du Grand Paris, qui exclut Sèvres de son tracé, nous refusons que ce projet ne nous apporte que des nuisances et aucun avantage. Nous demandons à notre maire de se battre pour qu’un arrêt du téléphérique ait lieu au niveau des Bruyères. Cela permettra de désenclaver davantage ce quartier et de dynamiser la zone de bâtiments commerciaux situés rue de la Garenne.