ENFANCE & JEUNESSE

Pour Sèvres

Sèvres est une ville formidable pour les familles et nous sommes nombreux à être heureux de pouvoir offrir un cadre de vie et d’éducation de qualité à nos enfants.

Des rénovations indispensables

Pourtant, force est de constater que tous nos établissements scolaires n'ont pas des mêmes conditions d’accueil. Les écoles Gambetta et les Bruyères, par exemple, souffrent d’une réelle vétusté. Et chaque été les températures ne cessent de monter dans les classes et les cours de récréation.
 

Nous ferons des écoles des lieux exemplaires en matière de transition écologique et de lutte contre le réchauffement climatique : meilleure isolation thermique, réaménagement des cours pour plus d’ombre, plus d’espaces engazonnés et de potagers biologiques, récupérateurs d’eau de pluie, composteurs, produits d’entretien 100% naturels… N'est-il pas prioritaire de protéger nos enfants et faut-il rappeler que nous en avons largement les moyens ? Au lieu d'envisager de dépenser jusqu'à 33 millions d'euros pour un projet pharaonique de centre-ville qui ne vient toujours pas, le maire sortant n'aurait-il pas du engager cette rénovation ? Il a fait jusqu'à 40° dans ces écoles, en juin dernier !

Nous entamerons aussi la rénovation progressive de toutes les aires de jeux de Sèvres avec des matériaux écologiques. Nous créerons un nouveau lieu de jeux en plus de la Roseraie et un nouveau Centre de loisirs à Croix-Bosset.

Priorité à leur santé

L'alimentation est essentielle pour la santé de nos enfants. Nous aurons donc également une politique éclairée pour le « bien manger » dans les cantines : plus d’ingrédients bio et locaux, repas végétariens pour ceux qui le souhaitent, bannissement du plastique et des poches de cuisson...
Nous étudierons la possibilité d'une cuisine centrale. De nombreuses villes de taille similaire à la notre y ont recours avec succès.

Nous aiderons nos enfants à acquérir les bons réflexes en matière d'alimentation et d'écologie.

Numérique

Sèvres accuse un retard en matière de numérique dans nos écoles : défaut de maintenance, couverture wifi défaillante, ... Les outils numériques permettent pourtant de soulager le travail des enseignants, d’alléger les cartables et un suivi plus facile des devoirs des enfants par les parents. L’objectif est d’y remédier en concertation avec les enseignants et les associations de parents d’élèves.
 

Nous souhaitons également initier une école du numérique proposant des formations aux nouvelles technologies et accessible à tous à partir de 8 ans.

Pour les plus fragiles
 

Nous constatons également que les plus petits ou les plus fragiles de nos enfants ne bénéficient pas toujours de l’accompagnement dont ils auraient besoin pour bien grandir.

Il nous parait donc essentiel d’apporter plus de transparence sur les acceptations en crèche, de réduire le délai d’inscription et de proposer des horaires étendus qui correspondent mieux aux besoins actuels des familles.

​En maternelle, il faut garantir un(e) ATSEM par classe pour que l’éducation commence pour chacun sur de bonnes bases.

Nous devons également mettre à disposition des enfants à besoins spécifiques les structures d’accueil adaptées (accompagnant, accessibilité des bâtiments) parce qu’il est insupportable de penser que chaque enfant ne puisse disposer du même droit à l’éducation.

Enfin, nous augmenterons les subventions aux associations qui proposent du soutien scolaire afin de lutter contre le décrochage scolaire et de favoriser l’égalité des chances.

 

Plus d'animation pour les adolescents et jeunes adultes

 

Il s’agira également de s’intéresser à nos adolescents et jeunes adultes. En effet, malgré son collège et son lycée internationaux ou ses écoles de formation post bac, notre ville peine à attirer et retenir ses jeunes.

Si vous avez des enfants entre 15 et 25 ans, vous avez constaté qu’ils ne trouvent guère d'animation à Sèvres. Il n'y a pas de lieux et, sport mis à part, pas d'activité conforme à leurs aspirations.


Mentionnons, d'ailleurs, que le maire sortant, Grégoire de la Roncière, a décidé seul et contre l'avis de nombreux Sévriens, de céder en 2018 la gare du Pont de Sèvres à un restaurateur. Un projet avait pourtant été présenté pour en faire un lieu d'animation culturelle et musicale à l'intention des jeunes Sévriens.
 

Il sera donc nécessaire de repenser l’offre à destination de la jeunesse de Sèvres.

Pour ce faire, il faudra renouveler les activités culturelles, sportives et linguistiques offertes par l’Escale pendant les vacances scolaires mais aussi ouvrir de nouveaux lieux de convivialité jeunesse en partenariat avec les associations sévriennes.

Nous veillerons également à ce que la programmation culturelle au SEL soit adaptée à tous les âges et avec des tarifs avantageux pour les 18/25 ans.

Enfin, parce que pour innover nous sommes meilleurs ensemble, nous impliquerons les jeunes dans la création et l’organisation d’évènements festifs, musicaux et culturels pour la ville.

 

Nos enfants sont les citoyens de demain et les gardiens de notre futur collectif, nous avons donc la responsabilité de veiller à leur sécurité, leur éducation et leur épanouissement. Cela sera un engagement phare de notre mandat.

Abonnez-vous à notre site
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Twitter Icon
  • Gris Icône YouTube

©2020 Pour Sèvres / Tous droits réservés