top of page
Rechercher

Budget 2023 à Sèvres : la bonne orientation ?

Dernière mise à jour : 6 avr. 2023



La séance du Conseil Municipal du 23 mars 2023 a été l’occasion pour la majorité municipale de nous présenter les orientations budgétaires pour 2023.


20 M€ restent gelés pour ce grand mirage qu’est devenu le projet de centre-ville (lancé en 2016, le projet n'est toujours pas défini). Pas de plan volontariste pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre, limiter notre dépendance aux énergies fossiles, et mieux préparer Sèvres à la menace climatique. La majorité municipale se rassure avec les travaux en cours effectués sous la contrainte règlementaire et blâme le pouvoir central. Soignant les effets pas la cause, elle combat l‘inflation énergétique en augmentant les impôts locaux. Ces orientations budgétaires nous semblent utiliser une mauvaise boussole et manquer d’anticipation et d‘ambition.


On s'en explique ici.

Le rapport d'orientation budgétaire 2023


Tous les ans, on lit dans le rapport d’orientation budgétaire préparé par la majorité municipale, la prétendue bonne gestion financière de Sèvres et son faible taux d’endettement. Et pour cause, la ville est à la traine pour faire les investissements nécessaires qu’il s’agisse d’accessibilité, de rénovation énergétique, de lutte contre le réchauffement climatique et ses effets ou tout simplement doter la ville des infrastructures et des services dont les Sévriens ont besoin.


Dans ce rapport, Sèvres est comparée, le plus souvent avantageusement, à un échantillon de 39 communes de 20 à 35.000 habitants de la MGP (Métropole du Grand Paris). On y trouve ainsi un tableau qui démontre comment Sèvres aurait rattrapé en 2020 et 2021 son retard en matière d’investissement (voir ci-dessous).




Mais il n’en est rien : sur la période de 5 ans (2017-2021) couverte par ce tableau, un simple calcul montre que l’investissement annuel moyen à Sèvres a été de 293€ par habitant contre 375€ pour la moyenne des villes de la MGP !

Ce rapport nous annonce que le programme de travaux en 2023 accompagnera « les défis environnementaux sociaux et énergétiques de notre territoire ». Plus loin, on apprend que les opérations d'investissements ont été "priorisées selon les caractéristiques suivantes : lutte contre le changement climatique, préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources, transition vers l’économie circulaire, cohésion sociale, et solidarité entre les territoires et les générations, épanouissement des sévriens et amélioration du cadre de vie". Tout semble donc annoncer un revirement de la municipalité à l'égard des enjeux environnementaux.



Des investissements non conformes aux priorités


Voici les investissements dévoilés dans ce rapport :

  • les travaux en cours de mise en accessibilité et d'amélioration de la performance énergétique des écoles Gambetta : 4,7 M€ sur 3 ans (une augmentation de 25% par rapport à l’estimation initiale !)

  • le nouvel espace musical aux Bruyères : 2,8 M€

  • un espace senior à l’ancien emplacement de la Pharmacie du centre : 320 k€

  • la végétalisation des cours et mise en accessibilité des sanitaires du groupe scolaire Aimé et Eugénie Cotton : 534 k€

  • la rénovation partielle (fauteuils, parquet, façades et équipements techniques) du SEL : 2 M€, dont 300 k€ en 2023

Nous connaissions l’existence de ces projets, car ils ont fait récemment l’objet d’un contrat de développement avec le département, contrat dont nous avons déjà souligné l’inadéquation aux enjeux actuels.


En dehors de la rénovation énergétique de Gambetta, menée, faut-il le préciser, sous la contrainte réglementaire, nous ne voyons pas en quoi les investissements proposés en 2023 contribueront à la lutte contre le changement climatique dont on nous dit qu'elle est la première des priorités. Rien ou si peu dans ces autres travaux ne conduira à atténuer les émissions de CO2 de la ville, un marqueur clé quand on entend lutter contre le réchauffement climatique. En savoir plus.


On pourrait se rassurer en sachant que l’inaction ne pourra pas durer. En effet, la municipalité est contrainte par le décret tertiaire de juillet 2019 (bientôt 4 ans), de réduire de 40% la consommation énergétique d’ici 2030 de tous les bâtiments de plus de 1000m².


2030 parait sans doute encore loin : 7 ans. Mais en 10 ans la consommation à Sèvres a baissé seulement de 15 à 20%. Les économies les plus faciles ont été réalisées : des chaudières plus efficaces, le passage de l’éclairage en LED, .... Les 20% restants vont nécessiter des investissements plus lourds, de gros travaux d’isolation en particulier. Hormis Gambetta dont les travaux ont commencé il y a 2 ans et vont se terminer cette année, aucun de ces gros travaux n’est annoncé pour le moment. Le temps presse.


Quand bien même les objectifs de réduction de 40% seraient atteints en 2030, dans l’intervalle la facture d’énergie de la ville ne va cesser d’augmenter. Elle est passée de 700K€ en 2021 à 1,1M€ en 2022 et sera de 2,6M€ en 2023. Une multiplication par 3,7 en 2 ans ! Cette année, la municipalité a choisi d’augmenter le taux de taxe foncière pour la compenser. Que fera-t-elle les années suivantes ? Verrons-nous la réduction des services fournis par la ville ou l’augmentation des tarifs pour équilibrer le budget de fonctionnement ?


Et quid des autres bâtiments, ceux qui ne sont pas visés par le décret tertiaire car inférieurs à 1000m² ? Sèvres compte 52 bâtiments publics. En 2022, par exemple, la municipalité à tiré un trait sur la rénovation de la crèche des Bas Tillets, véritable passoire énergétique, où le froid et les courants d’air ne manquent pas de se faire sentir en hiver par ses petits occupants.



Feu la Convention Sévrienne sur le Climat


Lors du conseil municipal du 24 novembre 2022, anticipant la forte hausse des dépenses énergétiques de la ville et soucieux d'agir contre le dérèglement climatique, nous avons proposé qu’un groupe de travail trans-partisan réfléchisse à un plan d’actions et d’investissements nécessaires pour faire face sérieusement à ces défis, une sorte de Convention Sévrienne pour le Climat. La majorité municipale n’a pas donné suite et le résultat des réflexions qu’elle a mené de façon unilatérale nous semble bien maigre.


Faire la couverture du magazine Le Sévrien d’avril 2023 sur le choix des fleurs dans l’espace public comme solution au changement climatique nous laisse perplexe.




Un projet de centre-ville loin des réalités et sans cesse repoussé


Ce qui n’est pas maigre en revanche, c’est l’importance que la municipalité continue d’accorder à son projet de centre-ville. Le projet initial lancé en 2016, présenté aux Sévriens dans des réunions publiques en 2017, n’a pu voir le jour. Depuis, la mairie tente de le maintenir en vie en le modifiant, en consultant les Sévriens sur son esthétique avant même que les contraintes techniques aient été levées (cf la consultation de l’été 2021), et en lui attribuant des mérites « environnementaux » qu’il n’a pas.

Son coût évalué en 2017 entre 28 et 33 millions d’euros ne manquera pas de suivre l’exemple des écoles Gambetta (+25%) et pourrait donc dépasser 40 M€. La moitié, 20 M€ sont gelés dans les caisses de la ville depuis la vente de la SEMI en 2018 en prévision de ces travaux, réduisant d'autant la capacité de Sèvres à se développer et à agir dès maintenant pour faire face aux défis que la majorité municipale prétend pourtant juger prioritaire. Et pour encore combien d'années ? Combien années avant le premier coup de pioche et combien d'années avant la fin des travaux. En 2017 on nous prédisait 6 à 8 ans de travaux.

Dans l’intervalle, le centre de Sèvres continue à n’être ni attirant ni adapté aux évènements climatiques extrêmes qui ne manqueront pas de se multiplier à l’avenir. Ce projet d'une autre époque doit être revu à la baisse et ses travaux démarrés rapidement.


NB : Le budget primitif 2023 sera voté en conseil municipal le jeudi 13 avril 2023. Pour ceux que ça intéresse, la séance est publique. Nous avons demandé dès le début de notre mandat que les séances soient filmées, mais ça a été refusé.Il faudra donc vous rendre à la Mairie à 18h.


83 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Opmerkingen


Opmerkingen zijn uitgezet.
bottom of page